Ulrich Rückriem

(Düsseldorf, 1938)

Siglo XX, 1995

20 stèles de granit rose Porriño
400 x 100 x 100 cm
Abiego. Huesca

Estela XXI, 1995

1 stèle de granit rose Porriño
400 x 100 x 100 cm
CDAN. Huesca

Commissaire: Alicia Chillida
Développement technique du projet: Luis Enguita

Video 30″:   http://youtu.be/hHVO3bHzGZ4

Catalogue Ulrich Rückriem: Ulrich Rückriem: Pirineos, Huesca, 1995. Textes d’Alicia Chillida et José Lebrero Stals. Ostfildern-Ruit: Cantz, 1997.

Ulrich Rückriem a développé son travail depuis les années soixante en tant que sculpteur indépendant. Il a entrepris son chemin dans une carrière en apprenant tous les processus de transformation de la pierre ainsi que ses réactions face aux diverses interventions, des connaissances qui ont été la base de son travail et qui se sont matérialisées dans ses caractéristiques stèles. Son travail a été principalement présenté en Europe, en soulignant en particulier sa participation à la Biennale de Venise de 1978 pour représenter la République Fédérale Allemande.

 

Dans le groupe d’Abiego, à mesure que nous nous approchons, le volume par rapport à nous et à la relation entre elles varie, les colonnes s’ouvrent, s’éloignent plus les unes des autres; quand nous entrons, l’espace est devenu un intérieur, il est accueillant. À mesure que nous nous éloignons, le groupe de stèles se referme, au point que depuis le champ oriental nous pouvons voir comment elles deviennent un mur continu, une seule pièce en relation avec le paysage, un socle qui soutient l’horizon. 

Alicia Chillida. Ulrich Rückriem: Pirineos, Huesca. Ostfildern-Ruit: Cantz, 1999, p 25.

 

La localisation de l’œuvre est difficile. Elle est loin – de l’habituel espace de l’art contemporain – et cependant elle refuse l’anonymat et se dresse avec une présence solide et faisant preuve d’une importante verticalité. L’étroit chemin qu’il faut suivre pour accéder là où attend la proposition artistique fait découvrir au voyageur la toujours agréable surprise de l’environnement naturel en transformation. Loin du conventionnel cube blanc, habituel récepteur de l’artistique, chaque arbre comme chaque mauvaise herbe, chaque ciel comme chaque nuage renouvellent leur capacité de séduction. Déplacée volontairement par l’artiste de ses habituels girons – la galerie, le musée et la ville –, la situation que crée maintenant l’œuvre, orpheline de ses conteneurs légitimes, constitue une surprise vue de loin par ceux qui arrivent du village proche et découverte dans sa solennité par ceux qui la cheminent déjà arrivés à son emplacement la transforment automatiquement par le simple fait de la déserter de son silence, surprenant par sa présence. Il y a des endroits invraisemblables comme celui-ci dans lesquels est rendue possible la reconstruction éphémère d’une notion de l’art aussi souhaitée qu’impossible: celle qui libère du préjugé culturel. 

José Lebrero. Ulrich Rückriem: Pirineos, Huesca. Ostfildern-Ruit Cantz: 1999, p 34.

 

RUCKRIEM 2

 

RUCKRIEM 3

 

RUCKRIEM 2

 

RUCKRIEM CDAN

 

Comment arriver :

Coordonnées Siglo XX: Latitude 42º 6’ 32,67’’ N. Longitude 0º 3’ 52,73’’ W

Coordonnées Siglo XXI: Latitude 42º 9’ 7,13’’ N. Longitude 0º 25’ 36,53’’ W